loading

Bonhôte-Immobilier rapport annuel 2016/17

23/06/2017

Rapport de gestion

La valeur nette d’inventaire au 31 mars 2017, incluant tous les frais d’expertise et d’acquisition des immeubles, s’établit à CHF 116.80 la part, soit en progression par rapport à 2016. Le résultat net d’exploitation de l’exercice s’élève à CHF 19’570’921.04.

Le versement du dividende unitaire de CHF 3.14, supérieur à celui de l’exercice précédent, aura lieu le 7 juillet 2017.

En date du 16 juin 2017, le titre de Bonhôte-Immobilier s’échangeait à la bourse suisse autour de CHF 150.70. Sur cette base de cours, la prime par rapport à la valeur d’inventaire est de 29.02%, ce qui est inférieur à la moyenne des fonds de placement immobiliers cotés.

Le taux d’escompte net moyen pondéré s’inscrit à 3.81%, alors que le ratio moyen pondéré entre l’état locatif et la valeur vénale du parc en exploitation est de 5.87%. La répartition géographique selon l’état locatif couvre les six cantons romands : Neuchâtel 15.87%, Vaud 42.69%, Genève 35.14%, Fribourg 3.44%, Valais 1.46% et Jura 1.40%. Les revenus locatifs proviennent par ailleurs à 74.99% des logements, 18.97% des surfaces commerciales et administratives, ainsi qu’à 6.04% des garages et des divers.

Le 20.11.2016, des propositions de modification sur le contrat de fonds de placement ont été approuvées par la FINMA. Ces modifications portent sur le fait que la direction de fonds délègue désormais les décisions de placement du fonds Bonhôte-Immobilier à la Banque Bonhôte & Cie SA à Neuchâtel.

Perspectives et stratégie

Les chiffres publiés sont bons et confirment à nouveau la bonne santé du portefeuille dans un marché en mutation. Fait réjouissant : avec plus CHF 926 millions, la fortune totale du fonds s’approche toujours plus de la barre du milliard qui pourrait être atteinte à l’horizon 2018.

Suite à l’introduction des taux négatifs par la BNS et à la multiplication des incertitudes géopolitiques, les investisseurs institutionnels et les caisses de pensions manifestent encore de l’intérêt pour le secteur de l’immobilier. De fait, ce dernier est disloqué et il est toujours difficile de trouver des biens intéressants répondant aux objectifs de rendement de Bonhôte-Immobilier.

Ce marché, caractérisé par des prix toujours élevés, offre encore des niches d’investissement et plusieurs régions restent attractives pour des investissements dans des immeubles locatifs. Bonhôte-Immobilier analyse dès lors ces opportunités avec beaucoup de discernement afin de rester en ligne avec sa stratégie et sa vision à long terme.

 

Télécharger le rapport complet en format pdf